Les corps des victimes ont été recouverts de journaux après l'explosion qui a eu lieu dans le jardin d'un centre culturel de Suruç (Turquie), le 20 juillet 2015. 

Les corps des victimes ont été recouverts de journaux après l’explosion qui a eu lieu dans le jardin d’un centre culturel de Suruç (Turquie), le 20 juillet 2015.  (RAUF MALTAS / ANADOLU AGENCY / AFP)

Deux attentats-suicide ont frappé en l’espace de quelques heures, lundi 20 juillet, la frontière turco-syrienne. Le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, a affirmé que l’attentat qui a touché la ville de Suruç, qui a fait au moins trente morts, a été commis par le groupe Etat islamique. Voici les dernières informations au sujet de ces attaques. 

• Trente morts, selon un nouveau bilanL’attentat suicide qui a frappé la ville turque de Suruç, près de la frontière syrienne, a fait au moins 30 morts et une centaine de blessés, selon un nouveau bilan provisoire communiqué par les autorités. 

Le groupe Etat islamique pointé du doigt. « Les premiers éléments montrent que l’explosion est un attentat suicide et qu’il a été perpétré par Daesh [l’acronyme arabe du groupe EI]« , a déclaré Ahmet Davutoglu lors d’une conférence de presse à Ankara.

• Quelques instants après cette attaque, un attentat-suicide a été perpétré à Kobané, en Syrie. « Un kamikaze a fait exploser un véhicule piégé à un point de contrôle dans le sud de Kobané. Deux combattants kurdes ont été tués par l’explosion », selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Camille Caldini, Boris Jullien – francetvinfo.fr