Leur « bravoure » a été saluée par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Plusieurs passagers ont neutralisé un individu armé à bord du train Thalys, vendredi 21 août, évitant sans doute un bain de sang dans ce wagon de queue où de nombreux passagers avaient pris place.

Il s’agit de trois Américains et de deux Britanniques qui, présents dans le train, sont parvenus à maîtriser le suspect. Deux d’entre eux, blessés, sont actuellement soignés à Lille et Arras. Les trois autres ont été décorés dans la soirée de la médaille de la ville d’Arras. Selon des informations de France 2, il s’agit d’Anthony Sadler, un étudiant en sport américain, d’Alek Skarlatos, un garde national americain, et de Chris Norman, un chef d’entreprise britannique. Le maire UDI Frédéric Leturque a publié un cliché, pris dans un café d’Arras.

arras americains

 

« Je tiens à exprimer – avec le président de la République, le Premier ministre – toute notre gratitude, toute notre reconnaissance et notre admiration pour le sang-froid dont ils ont témoigné », a déclaré Bernard Cazeneuve à Arras (Pas-de-Calais), où le train a été arrêté.

« Je lui ai sauté dessus et je lui ai pris son arme » 

Des agents du train ont d’abord donné l’alerte, indique la journaliste de France 2 Barbara Six, après avoir remarqué le comportement douteux du suspect, qui venait de s’enfermer dans les toilettes. Selon La Voix du Nord (abonnés), le bruit de la culasse d’une arme lourde en train d’être chargée aurait notamment donné l’alerte. 

Alek Skarlatos, garde national rattaché à l’armée de terre américaine, a raconté ce qu’il s’était passé ensuite aux journalistes de France 2. « On a entendu un coup de feu, et une vitre se briser. Je n’ai pas  réalisé ce qu’il se passait jusqu’à ce qu’un employé nous dépasse en courant dans le couloir. A ce moment, j’ai regardé devant moi et j’ai vu un homme dans le couloir avec une kalachnikov. Il est entré dans la voiture. » 

« Mon ami Spencer et moi on s’est caché et puis on s’est dit ‘là, il faut y aller’, explique-t-il. Spencer lui a sauté dessus et l’a plaqué au sol. C’est là qu’il a été blessé. Je lui ai sauté dessus et je lui ai pris son arme. On l’a frappé jusqu’à ce qu’il perde connaissance. »

Dans un message sur Facebook reproduit par Vice News, Alek Skarlatos a rendu hommage au courage de son ami Spencer Stone. « Spencer est le vrai héros, il a sauvé la vie de de cet homme alors que lui-même était en sang. »

Des tweets saluant le courage du blessé ont circulé.

Selon les informations de France 2, un Américain de 51 ans a été grièvement touché par un tir au thorax et héliporté au CHR de Lille (Nord), mais son pronostic vital n’est pas engagé. Le second blessé, âgé de 23 ans, a été blessé par un cutter au niveau du coude. Il est hospitalisé à Arras.

Les témoignages de voyageurs sont encore rares. Interrogée par Le Parisien, une jeune femme dit avoir vu un homme en sang entrer dans sa voiture, avant de s’effondrer : « Il saignait énormément au niveau du cou, il avait été touché par une balle à cet endroit »

« On était sur le quai quand on a vu les secours arriver, a indiqué un jeune homme, interrogé par l’AFP en gare d’Arras (Pas-de-Calais). Il y avait deux personnes en sang, l’un avait l’oeil atteint, il était torse nu, le crâne chauve. Le deuxième avait un bandeau à l’épaule. Les deux étaient sur une civière. » Antoine da Silva, journaliste à L’Avenir de l’Artois, a pris cette image devant la gare.

Barack Obama salue le courage des passagers 

Barack Obama a salué « l’acte héroïque » des passagers – dont deux militaires américains – qui ont maîtrisé l’homme lourdement armé. « Le président a exprimé sa profonde gratitude pour le courage et la rapidité d’esprit de plusieurs passagers, dont des membres des forces armées américaines, qui ont maîtrisé l’assaillant par altruisme », rapporte la Maison blanche dans un communiqué. Cet acte de bravoure n’a pas échappé à la presse américaine, dont le New York Times.

En France, plusieurs responsables politiques ont d’ores et déjà salué le courage des deux passagers – et notamment des deux blessés – dont le secrétaire d’Etat aux Transports Alain Vidalies, qui a adressé son « immense reconnaissance envers ceux qui ont permis de maîtriser l’agresseur ».

Francetv info